Coach Clown au service des centres de formation

Cette expérience est mise en place dans plusieurs centres de formation de la région notamment avec des étudiants ingénieurs et BTS mais aussi dans le cadre de formation d’animateur socio culturel.


Les objectifs :


Nous avons constaté combien cela leur permet d’explorer leurs « possibles ». Á travers cette démarche artistique, les jeunes (étudiants, stagiaires, etc...) découvrent les capacités de leur imaginaire, renforcent leurs liens et améliorent leurs capacités de communications

« Le Clown » permet de rencontrer son potentiel humoristique, de faire de nouvelles rencontres avec soi-même mais aussi avec les autres. Il permet d’aller vers les autres autrement dans l’acceptation des différences.



Les supports :

Le clown est une technique théâtrale basée sur :
  • Le jeu : corporel et oral
  • L’improvisation : émergence dans l’instant présent de personnages issus de moi
  • Une transformation physique : le nez rouge avec son rituel, le maquillage, l’habillement avec des costumes ayant vécu
  • L’amplification des personnages : émergence de mes émotions
  • Des techniques scéniques : le « ping-pong », le « siamois », le « synchrone », les « chœurs »
témoignage-coach-clown

Les sources du Clown :

  • L’imaginaire, les rêves
  • Les êtres cachés en nous et émergeants
  • Les « interdits » réels ou imaginaires.


Les processus :

  • Un cadre : une scène, un public,
  • Des animateurs qui coachent,
  • Des propositions de jeu
  • Des séquences de 3 à 5 minutes où je laisse venir ce qui émerge
  • Un débriefing en groupe sur ce qui a été vécu.


Propositions

  • 1 ou 2 journées pour découvrir la technique théâtrale par le clown
  • 4 à 6 séances de 4 heures sur 2 à 3 mois pour observer une progression de son clown
  • D’autres possibilités sont envisageables et peuvent être discuté en fonction du projet envisagé.


Témoignage d'étudiant HEI :

témoignage-coach-clown

"Au début, je ne savais pas à quoi m'attendre, j'avais juste un peu peur que ça soit long, finalement comme l'enchaînement du cours était bien rempli et que les exercices étaient intéressants je ne voyais pas le temps passer à chaque fois. J'ai beaucoup aimé le fait de se déguiser, on n'a peu l'habitude de la faire donc ça change des autres jours. Le lundi matin en me levant, je savais que le soir même j'avais cours de clown et j'avais hâte de rentrer dans un personnage avec des habits et accessoires originaux.
Ce qui m'a marqué dans ce module, c'est la richesse du clown, être un clown ce n'est pas si simple ; tout d'abord on s'échauffe comme si c'était un sport et on se prépare : costumes, maquillage et nez. Une fois qu'on rentre dans l'improvisation, on fait marcher notre imagination, on se respecte, on respecte son partenaire et on tient du compte du public. Il ne faut pas négliger le langage du corps et les zygomatiques qui mettent l'accent sur le caractère de notre clown. C'est grâce à ces détails qu'on réussit à capter le regard et l'attention du public.
Cette ouverture culturelle m'a beaucoup plu, faire une activité qui change de l'ordinaire et qui fait travailler l'imagination était très agréable et enrichissante. J'ai aussi pu faire ainsi des rencontres car je ne connaissais pas la majorité des élèves et je pense avoir tissé des liens forts qui m'ont aidée au cours de mon année scolaire. "

Témoignage d'étudiant HEI :

témoignage-coach-clown

"L'improvisation est un point essentiel dans mon choix de cette ouverture culturelle. Comme je pense que dans mon futur métier, je devrais improviser en cas de problème, je voulais réellement apprendre à improviser et de ne pas être bloqué en cas d'imprévus.
C'est pourquoi le théâtre d'improvisation par le clown m'a paru très enrichissant pour le futur.
En effet, nous devions jouer des scènes improvisées. Nous devions nous déguiser comme nous le souhaitions. C'est ensuite, derrière le paravent, que nous recevions un thème et que nous devions improviser. Comme je l'ai déjà dit, par moment, j'ai eu des difficultés pour improviser.
Même si ce thème ne se présentera pas en entreprise, cela m'a permis de voir ce que je pouvais faire devant un problème que je n'imaginais pas."





Nos Partenaires

CREPS de Wattignies, Maubeuge, Anzin , IRTS de loos, ITIAPE Lesquin, HEI lille, Hôpital de Boulogne sur mer, Mission locale de Roubaix.



Pour de plus amples renseignements

contactez Clem Baillon : 06 72 14 23 13 ou par le formulaire en ligne
Newsletter